Catégories
Développement solidaire

Que les gros salaires lèvent le doigt…

Maintenant qu’Henri Proglio a été contraint de rabattre ses prétentions quant à son salaire, maintenant que toute la classe politique se congratule, que tous les médias sont satisfaits de leur action, que tous les commentateurs de gauche comme de droite, syndicalistes ou militants de l’écologie radicale, estiment avoir “gagné” une bataille, l’heure est venue de dire qu’il ne s’agit en fait que d’une montagne d’hypocrisie.

Tout d’abord, mais ce n’est pas le plus fondamental, parce qu’il semble bien que les “avantages acquis” des uns ne valent pas les “avantages acquis” des autres !

Ensuite, parce qu’en renonçant à une part de ses revenus Henri Proglio est peut-être passé de la 17° à la 23° place des patrons français les mieux payés, mais les 16 ou 22 premiers n’ont rien modifié de leurs revenus. Et donc que Bernard Arnault a toujours 17 300 000 € par an (1,44 millions € par mois) ou Arnaud Lagardère 13 172 000 € par an (1,1 millions € par mois).

Enfin surtout parce que les salaires des patrons français ne sont RIEN par rapport aux salaires ou revenus de certains membres de la jet-set. En voici quelques exemples:

Parmi les footballeurs, Zidane a perçu 14 600 000 € en 2005 (1,2 millions € par mois). Entre salaires et contrats publicitaires, David Beckam perçoit 2,7 millions € par mois, Lionel Messi 2,4 millions € par mois, Ronaldinho 1,6 millions € par mois, Cristiano Ronaldo 1,5 millions € par mois, Thierry Henry 1,45 millions € par mois, Kaka 1,26 millions € par mois. Ça suffira pour les footeux lorsqu’on rappellera que Cantona a été recruté par Tapie pour 400 000 francs par mois soit l’équivalent de 61 000 € par mois en …1988, il y a 22 ans !!

Parmi les animateurs TV ou les réalisateurs américains, on notera avec plaisir qu’Oprah Winfrey (talkshow woman) a touché 275 millions de dollars entre juin 2008 et juin 2009, soit 16 millions € par mois, George Lucas 9,9 millions € par mois et Steven Spielberg 8,75 millions € par mois.

Et les comédiens ? Julia Roberts exige un contrat de 20 millions $ par film, soit 14 millions €. Nicole Kidman exige 17 millions de $, soit 11,9 millions € par film. Harrison Ford a perçu 65 millions $, soit 3,8 millions € par mois.

Les revenus 2007-2008 de Will Smith sont de 80 millions $, soit 4,7 millions € par mois, ceux de Cameron Diaz de 50 millions $, soit 2,9 millions € par mois et ceux de Johnny Depp de 72 millions $ soit 4,2 millions € par mois. Chez nous Dany Boon a réussi l’année écoulée 26 millions € soit 2,16 millions € par mois.

Les chanteurs ? Restons en France en 2009. Johnny Hallyday 9,7 millions € soit 800 000 € par mois. Mylène Farmer 3,6 millions € soit 300 000 € par mois et David Guetta 2,6 millions €, soit 215 000 € par mois.

Les pilotes automobiles ? Michaël Schumacher a touché 65 000 000 €, soit 5,4 millions € par mois, tandis que Kimi Raikkonen touchait en 2008 un salaire seul (à rajouter les contrats publicitaires!) de 45 000 000 $, soit 2,6 millions € par mois.

Les mannequins, ça vous intéresse ? Je ne les connais même pas ces deux-là, mais Gisèle Bundchen a touché 25 millions $ en 2008, soit 1,5 millions € par mois, tandis que Heidi Klum percevait 16 millions $, soit 930 000 € par mois.

Il en reste encore beaucoup d’autres, je pense à des tennismen par exemple, mais arrêtons nous sur les animateurs et présentateurs TV français. Benjamin Castaldi arrive en tête avec 105 000 € net par mois. Jean-Luc Delarue a des revenus de l’ordre de 120 000 € par mois. Quant à PPDA, il percevait 71 500 € par mois, plus une prime de 260 000 € par an.

Tous ces revenus sont proprement exorbitants ! Et on nous dira qu’ils sont justifiés en raison des bénéfices que ces gens apportent à d’autres, les comédiens aux réalisateurs, les réalisateurs aux producteurs, les footeux à la TV, etc .. etc .. Bref, la société du spectacle dans toute sa grandeur.

Comme le salaire de 133 000 € par mois d’Henri Proglio (ou 166 000 en 2008 chez Veolia), n’est en définitive pas “extraordinaire” par rapport à ces chiffres, on parvient à deux conclusions.

La première est que l’entreprise, et donc le travail et la responsabilité sociale, ne font pas bon ménage avec la politique-spectacle.

La seconde est que la France témoigne toujours du même mépris à l’égard de ses entrepreneurs alors qu’elle adule des Zidane, Dany Boon ou PPDA (pour ne citer qu’eux !). Elle considère que le travail des uns constitue un vol, alors que le “spectacle” des autres justifie tous les excès. Cela est tellement vrai que les français se ruent quotidiennement sur les jeux de hasard et applaudissent ou jubilent chaque fois qu’un hold-up spectaculaire est réalisé.

Henri Proglio (C)Christophe Majani

L’affaire d’Henri Proglio n’est donc bien qu’une immense supercherie qui permet à beaucoup de faire croire qu’ils ont fait quelque chose, alors qu’ils n’ont strictement rien changé à l’ordre inégal et injuste du monde.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.