Catégories
Droits de l'homme

Perwiz Kambakhsh

Un tribunal du nord de l’Afghanistan a condamné à mort mardi 22 janvier, un journaliste afghan détenu depuis octobre pour “blasphème”. Perwiz Kambakhsh, âgé de 23 ans, a été jugé, à huit clos, sans avocat, par le tribunal de la province de Balkh (nord). Il a été arrêté le 27 octobre 2007 pour avoir, selon le jugement, distribué à ses camarades d’université un article “insultant pour l’islam et interprétant de manière erronée des versets du Coran”. L’article incriminé porte sur l’interprétation de versets du Coran sur les droits de la femme. Etudiant à l’université de Balkh et reporter dans un journal local, Jahan-e Naw (Nouveau Monde), il a fait appel de sa condamnation”. (AFP.)

Ce cas rejoint, en raison du contenu même des idées qui sont défendues par leurs auteurs respectifs, celui de Kareem Amer, jeune blogueur égyptien condamné à rester encore trois ans en prison. Pour quelques informations supplémentaires, voir Reporters Sans Frontières qui, je le souhaite, ouvrira une pétition pour Perwiz, comme pour Kareem.

Perwiz Kambakhsh (DR)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.