Catégories
Divers

Quelle(s) fréquentation(s) !!!

La plus grande satisfaction du blogueur est de savoir qu’il est lu. Afin d’aider le blogueur à mesurer son auditoire, “Le Monde”, dans sa grande bonté, met à sa disposition un certain nombre d’outils actualisés quotidiennement: le nombre de pages vues, les sites référents (càd les sites d’où est partie la requête qui a abouti aux pages écrites par le blogueur), les mots clés utilisés par l’internaute qui cherche, les articles les plus vus.

Les premiers de ces outils mesurent l’audimat du blogueur. Quand personne ne vous lit, il y a déception. Quand 25, 30, 45 internautes se penchent un même jour sur votre blog, vous atteignez des (petits) sommets de gloire personnelle.

Mais, mieux encore que cet audimat, l’outil consacré aux mots clés utilisés par les internautes est intéressant. C’est ainsi que l’on dégringole de haut en apprenant que votre blog qui, depuis juin, rapporte des images et des impressions vécues à Alexandrie (Egypte), est visité par des internautes qui ont fait les requêtes suivantes (l’orthographe est respectée):

  •  »decolleté profond »
  •  »jupe remontée »
  •  »photo jupe remontée en voiture »
  •  »cuisse de femme qui sorte de voiture »
  •  »dessin de femme endiabler »
  •  »bagarre de filles déshabillée »
  •  »fille en jupe en voiture »
  •  »bagarre de fille une se fait deshabiller »

Bien sûr, si ces requêtes ont abouti à ce blog, c’est parce que l’on y parle de l’érotisme bien gentil et bien propre du cinéma égyptien des années cinquante. Alors qu’est-ce que cela sera quand, dans quelques jours, sera abordée la question de l’excision, mutilation génitale féminine (MGF) ? Il va y avoir foule !

En écrivant cette petite note d’humeur, j’ai un peu mauvaise conscience, car je sais déjà qu’en reprenant les mots employés par ces miséreux sexuels dans leurs requêtes, ils vont à nouveau tomber sur ce blog. Ils vont même faire augmenter la fréquentation de ce site ! Comme ces dessins dans lesquels un miroir semble renvoyer à l’intérieur d’un autre miroir toujours la même image, toujours plus petite,à l’infini, ils vont se retrouver pris dans une spirale qui leur renverra leurs propres requêtes. J’écris “dessin femme endiabler” et je tombe sur un site qui me dit “dessin femme endiabler” !! Mais il n’y a pas le dessin ! (Au fait, comment s’appelle ce type de structure en miroirs infinis ??).

Au-delà de l’audimat, au-delà de la vraie nature du lecteur, il y a les commentaires. Et là, j’envie ceux qui ont chaque jour ou presque, plusieurs dizaines, voire centaines de commentaires. Je sais bien que, pour partie, ce sont toujours les mêmes, je sais bien qu’ils se répondent et s’interpellent en un long chat. Mais quand même ….

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.