Catégories
Syrie

Une réhabilitation du régime syrien est-elle possible ?

Voici notre traduction du dernier billet d’Azmi Bishara (Egypte:-les-analyses-d-Azmi-Bishara), publié le 12 octobre (https://www.facebook.com/Azmi.bishara.en?fref=ts). Il est consacré à la situation syrienne.

 »Comme j’ai déjà eu l’occasion de le dire, il n’y a que deux questions en Syrie qui intéressent les Etats-Unis et Israël : les armes chimiques et le chaos que pourrait apporter avec elle la « terreur islamiste ». La souffrance du peuple syrien, même par suite de l’utilisation d’armes chimiques, ne les concerne pas vraiment ».
 »L’enthousiasme et l’efficacité avec lesquels le régime syrien a déposé ses armes chimiques a même suscité des éloges américains. Ce même régime se présente, depuis bien avant le début de la révolution, comme étant le meilleur allié contre le terrorisme islamiste et comme ayant combattu cette menace bien avant que l’Occident ne la réalise. Cette rhétorique présentée à l’Ouest diffère de celle qui a été présentée aux peuples arabes avant la révolution. Lorsque le régime syrien a aidé les djihadistes en Irak, il l’a fait pour montrer à l’Ouest la menace qu’ils constituaient et prouver qu’il était le seul à pouvoir les combattre. »
 »La possible réhabilitation d’Assad ne devrait alors être une surprise pour personne, dans la mesure où il a remis ses armes chimiques et a prouvé qu’il était capable de lutter contre la « terreur islamiste » ».

 »Empêcher que se produisent ces évènements, et achever la libération de la tyrannie, ne sera possible que si les révolutionnaires syriens réalisent ceci : »
 »- 1) Ils doivent modifier l’équilibre des forces sur le terrain par une véritable réorganisation sous une stratégie militaire unifiée. Tandis que le régime est faible, le chaos accompagnant la lutte armée, sera leur source principale de puissance. En attendant, les actions des djihadistes qui ne partagent pas les objectifs de la révolution fournissent au régime une raison d’être. »
 »- 2) Les forces révolutionnaires syriennes doivent fournir une alternative politique forte et démocratique au régime. »
 »- 3) En s’adressant à l’opinion publique occidentale et arabe, ils doivent se présenter comme en révolution contre la tyrannie, et rien d’autre. »

Une Syrie dévastée (C)Maxppp

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.