Catégories
Développement solidaire

Forum Social Mondial

A partir d’aujourd’hui et pour quelques jours, le [Forum Social Mondial (http://www.forumsocialmundial.org.br/main.php?id_menu=19&cd_language=3) est rassemblé à Dakar. 10 ans après sa naissance (2001), ce mouvement alternatif (altermondialiste) traverse une mauvaise passe. Ce n’est pas la présence d’une forte délégation de socialistes européens et d’une forte délégation de socialistes français qui y changera quelque chose (Ségolène, Martine, …), bien au contraire puisqu’il s’agit là d’une “récupération” social-démocrate du “contre-Davos”.

Depuis quelques temps déjà, mais principalement à l’approche du sommet de Dakar, de nombreuses critiques émergent. certains lui reprochent son incapacité, sa prolifération d’idées, de propositions et de motions et ses divisions: à chaque participant, sa recette pour changer le monde. D’autres soulignent un embourgeoisement, les délégations choisissant des hébergements 4 ou 5 étoiles, ou une “absorption par le capitalisme” dans la mesure où de grandes entreprises comme Ford ou Petrobras aident à son financement.

La principale cause de cette perte d’efficacité tient sans doute à une erreur de jugement des altermondialistes. ceux-ci ont cru (croient encore pour certains …) que les pays en développement étaient porteurs d’une alternative radicale au capitalisme et qu’une nouvelle société plus solidaire, plus égalitaire et moins soucieuse de réussite sociale et financière pouvait se dessiner.

Forum Social Mondial (DR)

Il n’en est rien. L’évolution de l’Inde, de la Chine et même du Brésil, qui poursuit une politique sociale-libérale, le démontre. L’objectif de tous ces pays est de gagner des parts dans la compétition mondiale. Le Brésil, certes, fait cela “bien” puisqu’il cherche à intégrer toute sa population, à commencer par les plus pauvres, dans son économie.C’est une incontestable démarche positive, mais ce n’est pas là ce qu’attendaient les altermondialistes qui pensent “décroissance” et “développement local”. Les très récents mouvements de révolte du Maghreb ou du Proche-Orient (qui seront récupérés dans les discours de Dakar) ne changent rien à ce constat: les jeunes, majoritaires, qui les animent et les conduisent, sont avant tout désireux d’accéder à la liberté (d’expression, sociale, économique, culturelle, …) que la vitrine occidentale leur offre quotidiennement.

Désireux de se ressaisir, certains militants cherchent d’autres alternatives. Hugo Chavez et sa proposition de “V° Internationale” en sont une !!!

D’autres ont recours aux vieilles méthodes de mobilisation et lancent d’ores et déjà un appel à “perturber” la tenue des sommets des G8 et G20 en France. Il s’agit là d’un plus petit commun multiple, mais il ne fera pas illusion, d’autant plus que le FSM lui-même fait l’objet de contestations et d’appels …. à le perturber ! (http://juralibertaire.over-blog.com/article-appel-a-perturber-le-forum-social-mondial-de-dakar-en-fevrier-2011-60608919.html)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.