Catégories
Immigration

ATT chez JDD

Faut que je fasse une petite correction à un précédent post (Cinquante-ans-d-indépendances). Il y a un organe de la presse écrite qui aborde la question des indépendances des pays africains; il s’agit du Journal du Dimanche (http://www.lejdd.fr/Tags/Serie-Cinquantenaire-des-independances-africaines/) (le JDD). Certes, on ne pourra pas dire que c’est très approfondi puisque le principe consiste à réaliser toutes les semaines un rapide exposé relatif à la situation politique de chacun des pays “indépendantistes”, voire une interview en 7 à 10 questions du Président de la République. Mais cela existe et les commentaires sont soit inexistants, soit … racistes.

Cette semaine, le pays concerné est le Mali. Amani Toumani Touré (ATT) est un président singulièrement consensuel ! Voilà des mois qu’il s’oppose tranquillement à la signature d’un accord concernant la gestion concertée des flux migratoires. Et pourtant il se dit presque prêt à le signer à la condition que soit mis fin aux reconduites systématiques à la frontière !! Ce n’est pas très sérieux, car les reconductions se comptent encore en unités par mois et sont loin d’être systématiques ! Ce qui est contestable, c’est surtout la façon dont cela se déroule ! Mais passons, la suite du discours est plus intéressante: « dans ce débat, ce qui compte, ce sont les maliens qui vivent et qui travaillent en France depuis des années, et à qui on refuse la régularisation de leurs papiers ».

Mais qu’attend-t-on pour lui donner satisfaction ? Ils sont des milliers de travailleurs maliens, irréguliers de par leurs papiers, mais régulièrement embauchés dans l’hôtellerie, dans la restauration, dans le traitement des déchets, … avec des bulletins de salaires et des relevés de cotisations. Est-ce donc si difficile de régulariser plusieurs milliers d’entre eux, ainsi que leurs familles ?

ATT a fait savoir que les troupes de son pays seraient présentes sur les Champs Elysées lors du 14 juillet.

« Nous avons des liens étroits avec la France du fait de la colonisation. Elle reste notre premier partenaire. Il y a une très forte colonie malienne en France. Aussi, qu’on le veuille ou non, nous sommes liés. Même si, en ces temps de mondialisation, le Mali n’est pas une chasse gardée ».

Amani Toumani Touré (C)Reuters

Oui, vraiment, ATT est un président consensuel. Il est de la toute première importance de lui accorder ce qu’il demande.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.