Catégories
Ecologie

Sacs de caisse

Dans la cacophonie, nos élus viennent, avec un “courage” remarquable, de rejeter une initiative que certains d’entre eux avaient pris voici 48 heures simplement: la taxe sur les sacs de caisse n’aura pas lieu ! Tout comme la taxe sur les gobelets et vaisselle en plastique (péjorativement appelée “taxe pique-nique”) n’a pas eu lieu.

Deux lobbies se sont affrontés dans cette affaire. Les “pour” étaient essentiellement les fabricants de sacs biodégradables en attente d’un “signe fort” de la part du Gouvernement. Les “contre” appartenaient à la grande distribution qui faisait un chantage à l’augmentation des coûts supportés par le consommateur.

Conclusion du débat de ce jour: « On voit bien que l’opinion n’est pas prête à cela. Laissons la profession s’organiser d’elle-même, d’ailleurs le risque n’est pas si grand puisque la distribution de ces sacs a diminué de 80 % depuis 2002 !! »

(DR) Blog de Catherine Doré

Pourtant, il faudrait s’entendre sur la mesure exacte de la diffusion de ces sacs: 14 milliards par an pour NF Environnement, 15 milliards pour France Nature Environnement, mais seulement 2,1 milliards pour le Gouvernement (ministère de l’Environnement) là où il y en avait 10,5 milliards en 2002. Donc, chacun raconte un peu ce qu’il veut.

Au-delà de la nécessaire suppression des sacs de caisse, et le plus vite sera le mieux, il importe de bien savoir par quoi on va les remplacer. Si c’est par des sacs en amidon de maïs, sacs présentés comme biodégradables, nous ne faisons que rééditer ici l’erreur des biocarburants. La terre est faite pour donner à manger, pas pour produire des agro-carburants ou des agro-plastiques !

La solution passe soit par le sac jetable en papier (recyclé, forêt replanté, …), soit par le sac coton, soit par les sacs plastique réutilisables. Et puis il reste le bon vieux cabas ! Quel que soit le choix, il faudra bien décider la fin des sacs jetables. Alors: taxation ou règlementation ? En Irlande, les sacs de caisse sont taxés à 0,15 € depuis mars 2002. A Taïwan, ils sont interdits depuis janvier 2003. Depuis juillet 2008, tous les magasins chinois vendent les sacs plastique. Sans doute, faut-il croire que les irlandais, les chinois et les taïwanais sont plus  »mûrs » que les français !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.